Douai - Hôtel-Dieu

Hôtel-Dieu de Douai

Suite à la suppression de l'Hôpital Saint-Julien en 1624, ses biens sont affectés à la création d'un Hôtel-Dieu. Celui-ci fut fondé en 1628 à l'initiative des Echevins pour accueillait les indigents de la ville et de ses alentours. En 1630, les échevins font venir de Valenciennes des religieuses hospitalières pour le service intérieur. Elles y resteront jusqu'en 1791 où elles seront expulsées pour avoir refusé de prêter serment. En 1756, un terrain dépendant de l'Hotel-Dieu est cédé à l'Etat pour établir un hôpital militaire. En 1851, le service intérieur est de nouveau confié à douze sœurs de Saint-Vincent de Paul.

Dès le milieu du XIXe siècle, le service de santé est assuré par un médecin-chef, un chirurgien-chef, un aide et deux sous-aides. Soixante lits sont affectés aux pauvres malades de la villes (trente pour les hommes, trente pour les femmes). En 1857, une maternité sera établie dans les dépendances. Les locaux de l'Hôpital militaire seront progressivement utilisés pour les civils puisque les soldats de la région sont désormais stationnés à Lille.

Etant devenu vétuste et inadapté aux besoins sanitaires, un nouveau centre hospitalier est construit. L'Hôtel-Dieu est désaffecté en 1970, il est aujourd'hui utilisé par les associations douaisiennes.

Photographie : Façade de l'Hotel-Dieu, actuelle Maison des Associations