Lille - Cité hospitalière - Hôpital Claude Huriez

Cité hospitalière de Lille

Historique
Le Professeur Oscar Lambret, vice-président de la Commission administrative des Hospices de Lille, proposa l'idée de rénover et de concentrer l'ensemble de l'équipement hospitalier public de Lille. Soutenu par le maire Roger Salengro et le recteur de la faculté de médecine Chatelet, le projet du Professeur Lambret réalisait le prototype du centre hospitalier et universitaire, réunissant sur un même site les soins, l'enseignement et la recherche. Il fut implanté au sud de la ville selon des plans conçus par les architectes Jean Walter, Urbain Cassan et Louis Madeline.

La Cité hospitalière, construite selon un plan en double étoiles, fut commencée en 1934 par les bâtiments de la faculté de médecine, puis par ceux d'hospitalisation à partir de 1936. Interrompus à la guerre, les travaux se prolongèrent jusqu'en 1953 pour l'aile Est inaugurée le 3 octobre, et jusqu'en 1958 pour l'aile symétrique Ouest. Cet établissement prit le nom du professeur Claude Huriez qui œuvra pour l'achèvement et la renommée de cet hôpital.
La Cité hospitalière, d'une capacité de 1700 lits, venait s'ajouter à l'hôpital Calmette (1932-1936), au Centre anticancéreux Oscar Lambret (1949-1956). Elle fut progressivement entourée d'un véritable complexe : la maternité Roger Salengro (1961), le centre de gériatrie et l'hôpital Pierre Swynghedauw (1967), l'hôpital cardiologique (1978), l'hôpital B (1982) et la maternité Jeanne de Flandre (1996). Aujourd'hui, le CHRU de Lille s'étend sur 160 hectares et représente le premier site hospitalier au nord de l'Europe.

Hôpital Claude Huriez de Lille
Architecture 
La Cité hospitalière ou hôpital Huriez se distribue autour d'une cour semi-hexagonale. A l'est et à l'ouest, s'élèvent deux bâtiments d'hospitalisation identiques disposés en étoile à cinq branches autour d'une rotonde centrale et hauts de neuf étages. Ces étoiles sont réunies par l'aile des blocs opératoires au sud et la Faculté de Médecine au nord. L'ensemble des bâtiments présente une structure en béton armé recouverte de parements de brique. Les escaliers sont en hors-œuvre.

Les étages supérieurs des étoiles étaient occupés à l'origine à l'ouest par l'école d'infirmières et de sages-femmes, et à l'est par la communauté religieuse des Augustines et la chapelle consacrée le 21 novembre 1953 par le Cardinal Liénart, évêque de Lille. Celle-ci fut décorée par l'artiste Dourdin : les fresques représentent la Vierge Marie, l'évangéliste saint Luc, patron des médecins, et la guérison du paralytique ; il y avait aussi le chemin de croix et un vitrail ayant pour thème le bon Samaritain.

Bibliographie
  • Gérard BISERTE, Histoire de la Faculté mixte de médecine et de pharmacie de Lille, 1975, 169 p. - LXXVI pl.
  • L'hôpital régional de Lille, Techniques Hospitalières et Sociales

Photographies :
  • Entrée de la Cité hospitalière
  • La cour d'honneur de l'Hôpital Huriez
  • Horloge de la Cité hospitalière